Monétiser un Blog ou un Site Web : Quelles Solutions ?

Principe fondateur de la publicité, la visibilité se monétise. Les annonceurs sont parfois prêts à payer des fortunes pour toucher leur audience. Si votre site ou blog draine un trafic suffisant, il vous est peut-être venu à l’idée d’en tirer des revenus par ce biais. Voici un petit bréviaire à l’intention des éditeurs débutants.

Comprendre les différentes solutions : Régies Publicitaires ou Plateformes d’Affiliation

On peut distinguer deux solutions majeures pour monétiser un site : les régies publicitaires et les plateformes d’affiliation.

Les régies publicitaires sont les intermédiaires entre les annonceurs et vous (l’éditeur de site). Il existe autant de régies que de besoins, il faut donc avant tout se poser les bonnes questions et bien déterminer ce que vous recherchez.

Pour simplifier, regroupons ces régies en deux grandes catégories : les régies propriétaires (qui ne gèrent l’affichage de publicité que sur leur site, par exemple 20Minutes, Spotify ou Yahoo – et qui ne sont donc pas pertinentes quant au sujet de cet article) et les régies réseau (qui diffusent sur un ensemble d’emplacements à travers le web).

Selon les régies que vous choisissez vous aurez plus ou moins de liberté quant à la diffusion de publicités sur votre inventaire. Certaines sont assez opaques tandis que d’autres vous donnent le contrôle par le biais de self-serving platforms. Il faut noter que ces plateformes ne garantissent pas une totale transparence et certaines, à l’instar de Critéo, sont avares d’informations.

A noter que les régies ne sont pas les seuls maillons de la chaîne : pour permettre la mise en relation des annonceurs et des éditeurs, elles doivent se connecter à des « adservers » qui sont des serveurs hébergeant les contenus (bannières, publicités, annonces, etc.).

Les deux principaux adservers du secteur sont celui de Google, dont la branche la plus commune est Adsense, et celui de Sizmek. Les régies puisent leur publicités et bannières sur ces adservers et les diffusent sur les inventaires des éditeurs qui leur sont affiliés. Il s’avère que Google et Sizmek proposent également des régies directement liées à leur Adservers. Ces régies semblent largement être la meilleure option pour débuter.

Parmi les régies que l’on peut recommander :

  • Google Adsense : C’est la plateforme la plus importante sur le marché. Le réseau de sites éditeurs d’Adsense est énorme (plus de 9 millions), avec les qualités et les défauts que cela implique. Adsense est la plateforme à privilégier pour des éditeurs débutants car elle reste facile à utiliser. Google gère la diffusion de manière simple. Il reste cependant possible d’accepter ou de refuser de manière très globale les thématiques diffusées et de personnaliser le format des annonces. La rémunération est au CPC. Bien sûr les gains dépendent de la qualité du ciblage, des formats et emplacements, du nombre d’annonces affichées, etc.
  • Google AdExchange (AdX) : pour faire simple, AdX est la version premium de Adsense et l’accès à ce service est soumis à conditions. Il faut un compte Adsense et le fait d’avoir moins de 5 millions de vues mensuelles vous rangera dans la catégorie « small business ».
    « AdX » est plus complexe à gérer que Adsense mais elle donne beaucoup plus de contrôle à l’éditeur, notamment en matière de contenu. AdX est généralement déconseillée pour les trop petites structures car elle demande un travail conséquent  de mise en place et de gestion, mais elle offre une puissance de service supérieure. La pleine puissance de l’interface est atteinte avec DoubleClick For Publishers (DFP). Cette plateforme permet de mettre en concurrence les différents réseaux, notamment AdX et Adsense – mais elle est aussi compatible avec d’autres régies telles que Criteo. La logique RTB (real time bidding) permet une diffusion avec une logique d’enchères proche de celle d’Adwords côté annonceur.
  • Sizmek : Sizmek est le plus gros concurrent de DoubleClick. La plateforme est souvent considérée comme plus claire que celle de DoubleClick. Sizmek offre cependant des possibilités moins développées notamment quant aux formats publicitaires les moins courants. La plateforme est malgré tout à considérer, en complément par exemple.
  • Criteo Publisher Marketplace : Criteo est spécialiste du retargeting personnalisé, et de ce fait, présente généralement des CTR plus élevés qui peuvent compenser un réseau moins étendu. L’absence de bloquage par verticales (bloquage possible uniquement par URL spécifique) et l’impossibilité de savoir quels annonceurs sont diffusés sur votre site, rend le contrôle de ces annonceurs très limité. Avec sa solution “passback”, Critéo occupe une part variable de votre inventaire (autour de 15-20% à titre indicatif) évoluant selon le coût pour mille impressions (CPM) seuil que vous fixez et qui correspond à votre rémunération minimum. Pour maximiser l’occupation de votre inventaire, nous conseillons de fixer des CPM minimums 10 à 15% supérieurs à ceux d’AdSense.

Toutes les régies ci-dessus ont leur propre adserver. Il y en a des centaines d’autres, toutes avec leurs particularités, leurs avantages et leurs inconvénients. Celles que nous proposons ci-dessus sont les plus courantes et les plus grosses. Elles sont idéales pour débuter mais vous souhaiterez peut-être affiner votre monétisation en complétant ou remplaçant ces régies par d’autres.

Pour récapituler :Autre solution de monétisation de votre site, qui s’apparente plus à du sur-mesure, les Plateformes d’Affiliation sont nombreuses et permettent d’adhérer à des programmes d’affiliation directement avec des marques. Ces plateformes permettent une rémunération généralement au résultat en pourcentage des ventes réalisées ou en prix fixe par achat ou par lead.

Des campagnes d’affiliation bien gérées peuvent être assez rémunératrices mais elles reposent sur des partenariats limités en nombre, et une mise en place au cas par cas.

Il peut être intéressant de compléter des campagnes via régies publicitaires classiques par des campagnes ponctuelles d’affiliation.
Voici quelques plateformes d’affiliation à considérer :

  • Affilinet : très bonne plateforme et acteur de référence sur le marché de l’affiliation, avec gestion personnalisée par plateforme.
    Seuil de paiement : 100€
  • TimeOne : grosse plateforme d’affiliation (anciennement « Public-Idées ») axée sur un réseau qualitatif (l’entrée est sur sélection)
    Seuil de paiement : 100€
  • Trade Doubler : réseau de 2000 affiliés, bonnes références, contrôle par plateforme.
    Seuil de paiement : 100€

Et Aussi : Effiliation, CJ Commission Jonction, Com&Click, Trade Tracker, NetAffiliation, Zanox…

Avant de commencer : mon trafic est-il suffisant ?

La question à poser serait plutôt « mon trafic est-il suffisant…pour les objectifs de revenu que je me fixe ? »

En effet, votre premier souci doit être d’étudier le rapport entre le temps/les efforts que demandera la mise en place (et le suivi) de la solution que vous choisirez et le revenu que vous pouvez réellement espérer.

Commencez donc par définir clairement les objectifs financiers que vous visez. Aussi, il est capital de bien déterminer quelle est la nature de votre trafic, le formats des bannières compatibles avec votre site, et le genre de publicités que vous êtes prêts à accepter sur vos pages. Par exemple, si votre page ne se prête pas aux bannières de certaines thématiques, il peut être judicieux de choisir une solution qui vous donnera un maximum de flexibilité quant au contenu diffusé. 

Combien puis-je espérer gagner ?

Le montant que vous pouvez espérer est très difficile à définir de manière générique. La rémunération dépend de la taille du trafic – bien sûr – mais aussi et surtout de sa qualité au regard des annonces diffusées dans vos emplacements. Un bon ciblage vous rapportera plus, plus vite. N’espérez cependant pas faire fortune immédiatement. A titre indicatif, un site générant environ 1 million de pages vues par mois aura du mal à générer un revenu supérieur à 500 € par AdSense.

L’affiliation, traditionnellement, rapporte plus, du fait, notamment, de son modèle de rémunération. De plus, l’affiliation permet de choisir un type de produits clairement intéressants pour votre audience. Vous augmentez ainsi la pertinence entre votre publicité et l’intérêt de votre audience (et donc vos chances de générer un revenu).

En conclusion : par quoi dois-je commencer ?

Ouvrir un compte AdSense, dans un premier temps, pour tester sur quelques temps les revenus réels que vous pouvez en espérer à long terme, est une sage décision. AdSense, vous permettra aussi d’établir un étalonnage de vos CPC et CPM. Cela vous sera utile, y compris si vous changez de plateforme.

Dans un second temps, les campagnes AdSense peuvent être complétées par des affichages différenciés de type Criteo et éventuellement par des campagnes ponctuelles d’affiliation.

Enfin, si ces stratégies s’avèrent rentables, il peut être judicieux de passer à la vitesse supérieure avec, par exemple, DoubleClick For Publishers/AdExchange ou Sizemek.

Retrouvez l’ensemble de ces informations au sein de notre infographie dédiée !

Thomas Pagotto A propos de l'auteur

Brand Content Manager | Expert SEA & SMO